Photographie minimaliste ~ 4 conseils pour rester simple avec un impact maximal

Le minimalisme est un concept très subjectif dans le monde de l’art. Le dictionnaire Webster le définit comme suit : Un style ou une technique qui se caractérise par une extrême parcimonie et simplicité. Certains l’adorent, d’autres le détestent, mais personne ne semble y être indifférent. De nombreux artistes s’épanouissent dans l’ouverture du concept, d’autres ont un problème avec le manque de définition et de direction. Beaucoup d’entre nous sont attirés par le « moins c’est plus » avec des lignes simples, des motifs géométriques, des ombres fortes, des couleurs contrastées, des sujets solitaires, etc. Pour d’autres, décider de ce qu’il faut laisser hors du cadre pour obtenir une image plus forte est un exercice difficile. Voici quelques conseils et exemples pour vous lancer dans votre quête d’une imagerie minimaliste.

©Valerie Jardin ~ Les couleurs contrastées font de grands sujets minimalistes.

©Valerie Jardin ~ Les couleurs vives font de grands sujets minimalistes.

1. Composition

« Faire simple » ne signifie pas « faire ennuyeux ». Contrairement à ce que vous pouvez penser, une approche minimaliste nécessite beaucoup de créativité. L’utilisation de l’espace négatif fait partie intégrante de la photographie minimaliste. Un sujet bien placé n’a pas besoin d’être grand pour avoir un impact important. Décider de ce qu’il faut laisser hors du cadre pour créer une image plus forte peut être un défi et demande souvent beaucoup de pratique jusqu’à ce que cela devienne votre façon de voir. Je vous recommande de vous entraîner à prendre ces décisions dans l’appareil photo plutôt que de recadrer les distractions indésirables en post-traitement. Une utilisation astucieuse de la profondeur de champ permettra également d’isoler votre sujet de l’arrière-plan en photographiant avec une ouverture aussi large (le plus petit chiffre) que votre objectif le permet.

2. Textures et couleurs

Une couleur vive ou des couleurs contrastées font de grands sujets minimalistes. Il en va de même pour les textures. Le spectateur doit pouvoir presque sentir la texture. Parfois, il s’agit de trouver un angle créatif pour réaliser la photographie. N’ayez pas peur d’expérimenter. Tirez droit, tirez haut ou bas, travaillez votre cadre jusqu’à ce que vous obteniez la photo qui vous parlera.

3. Lignes et motifs géométriques

Des lignes fortes font des images fortes. Un bon endroit pour commencer avec la photographie minimaliste est de prêter attention à l’architecture moderne autour de vous. Les lignes directrices, et autres formes géométriques, peuvent constituer d’excellents arrière-plans pour les photos minimalistes. L’isolement d’un oiseau sur une ligne électrique, s’il est bien fait, peut constituer une excellente photo minimaliste. Il y a de grandes opportunités autour de vous tout le temps, vous devez juste apprendre à les voir et cela nécessite de la pratique.

4. Raconter une histoire

Poussez votre photographie minimaliste au niveau supérieur en racontant une histoire. La photographie de rue minimaliste met en valeur un paysage urbain intéressant avec un élément humain. L’élément humain, aussi petit soit-il, devient le point focal de l’image. Pourtant, c’est l’arrière-plan intéressant qui incite le photographe à prendre la photo. La symétrie, les lignes, les courbes, les ombres jouent toutes un rôle essentiel dans la réalisation de la photographie. Parfois, l’histoire et l’environnement se rencontrent spontanément et c’est au photographe de le voir et de réagir rapidement. D’autres fois, il faut un peu de patience pour que le bon sujet entre dans le cadre. Une approche minimaliste de la photographie peut être appliquée aussi bien dans la nature que dans un environnement urbain. Vous pouvez pratiquer n’importe où, alors sortez et ouvrez-vous à une autre façon de voir avec votre appareil photo !

©Valerie Jardin ~ L'utilisation de l'espace négatif fait partie intégrante de la photographie minimaliste.

©Valerie Jardin ~ L’utilisation de l’espace négatif fait partie intégrante de la photographie minimaliste.

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin ~ Utiliser une faible profondeur de champ vous permettra d’isoler votre sujet d’un arrière-plan distrayant.

©Valerie Jardin ~ Vous pouvez utiliser une approche minimaliste dans la nature comme dans un environnement urbain.

©Valerie Jardin ~ Vous pouvez utiliser une approche minimaliste dans la nature aussi bien que dans un environnement urbain.

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin ~ Des lignes fortes font des images fortes.

©Valerie Jardin ~ Des lignes fortes font des images fortes.

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin

©Valerie Jardin ~ Le spectateur doit pouvoir presque sentir la texture. Parfois, il s'agit de trouver un angle créatif pour réaliser la photographie.

©Valerie Jardin ~ Le spectateur doit pouvoir presque sentir la texture. Parfois, il s’agit de trouver un angle créatif pour faire la photographie.

©Valerie Jardin ~ Dans la photographie de rue minimaliste L'élément humain, aussi petit soit-il, devient le point focal de l'image.

©Valerie Jardin ~ La photographie de rue minimaliste met en valeur un paysage urbain intéressant avec un élément humain.

©Valerie Jardin ~ L'élément humain, si petit soit-il, devient le point focal de l'image.

©Valerie Jardin ~ L’élément humain, si petit soit-il, devient le point focal de l’image.

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.