Habitat Use by Arboreal Mammals along an Environment Gradient in North-eastern Victoria

Abstract

Un total de 1487 observations de neuf espèces de mammifères arboricoles, Acrobates pygmaeus, Phascolarctoscinereus, Petauroides volans, Petaurus australis, P. breviceps, P. norfolcensis, Pseudocheirusperegrinus,Trichosurus caninus et T. vulpecula, ont été réalisées lors d’enquêtes sur la faune vertébrée du nord-est de la Victoria. L’utilisation de l’habitat par chaque espèce a été examinée en relation avec huit types de forêts qui se trouvent le long d’un gradient environnemental allant de sites à haute altitude avec une forte pluviométrie annuelle, à des sites sur les plaines intérieures et fluviales sèches. Les mammifères arboricoles n’étaient pas répartis uniformément entre les types de forêts. Trois espèces (P. australis, P. volans et T. caninus) étaient principalement associées aux forêts hautes humides ; deux espèces (P. norfolcensis et T. vulpecula) étaient principalement associées aux forêts plus sèches et aux bois des contreforts ; les trois autres espèces (A. pygmaeus, P. breviceps et P. peregrinus) étaient largement répandues dans les forêts. La composition de l’assemblage de mammifères arboricoles a changé le long du gradient environnemental, mais les espèces ont montré des changements graduels dans l’abondance avec le type de forêt plutôt que des discontinuités marquées dans le modèle de distribution. Les fréquences globales les plus élevées d’occurrence des mammifères arboricoles étaient dans les forêts typiquement dominées par un mélange d’espèces d’eucalyptus. La position lors de la première observation d’un animal, et la hauteur relative dans la strate forestière, ont été utilisées pour décrire les micro-habitats utilisés. En général, les microhabitats occupés par chaque espèce correspondent à la distribution de leurs ressources alimentaires connues.

Leave a Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.